Cours et vidéos

Cours en ligne Vidéos classées

Concours corrigés

HECS
HECE

Programme de concours

HECS

Chaîne Youtube


Pour me soutenir



Autour du site

Auteur du site.
Cours particuliers.


Partie II


Partie II. Un cas particulier

Soit $\alpha_1,\alpha_2,\dots,\alpha_n$, des réels strictement positifs. On pose : $\displaystyle K=\{z=(z_1,z_2,\dots,z_n)\in\mathbb R^n/\sum_{i=1}^n\alpha_iz_i^2\leq 1\}$.

6. Montrer que $K$ est un sous-ensemble convexe, fermé et borné de $\mathbb R^n$.

Afficher

Référence programme : VI-0

Convexité : Il y a plusieurs approches possibles. Probablement la plus courte consiste à se souvenir que $z\mapsto z^2$ est convexe donc pour tout $t\in[0,1]$ et tout $i\in\{1,\dots,n\}$ : $$(tz_i+(1-t)z'_i)^2\leq tz_i^2+(1-t)z'_i^2.$$

Fermé : On considère la fonction $\displaystyle f(z_1,\dots,z_n)=\sum_{i=1}^n\alpha_i z_i^2$. C'est une fonction continue car polynomiale. D'autre part $K=f^{-1}(]-\infty,1])$, donc K est fermé d'après le rappel en préambule du sujet.

Borné : Si on note $\alpha=\min \alpha_i$, alors on a l'inégalité suivante : $\alpha\sum_{i=1}^nz_i^2\leq \sum_{i=1}^n\alpha_iz_i^2\leq 1$. On en déduit que si $\displaystyle\sum_{i=1}^n\alpha_iz_i^2\leq 1$ alors $\displaystyle\sum_{i=1}^nz_i^2\leq\frac{1}{\alpha}$, autrement dir K est inclu dans la boule de centre 0 et de rayon $\frac{1}{\sqrt\alpha}$.

Soit $x=(x_1,x_2,\dots,x_n)$ un vecteur donné de $\mathbb R^n$ n'appartenant pâs à $K$ et vérifiant pour tout i de $[\![1,n]\!]$, $x_i>0$. On pose : $\displaystyle K_0=\{z\in K/\sum_{i=1}^n\alpha_iz_i^2=1\}$ et $\displaystyle K_1=\{z\in K/\sum_{i=1}^n\alpha_iz_i^2<1\}$.

7. Soit $f$ la fonction à valeurs réelles définies sur $K$ par : $f(z)=\Vert x-z\Vert^2$.

a) Montrer que $f$ est de classe $C^1$ sur l'ouvert $K_1$.

Afficher

Référence programme : VI-1.

$\displaystyle f(z)=\sum_{i=1}^n(x_i-z_i)^2$, qui est une fonction polynomiale, donc de calsse $C^1$.

b) La restriction de $f$ à $K_1$ admet-elle des points critiques? En déduire que $p(x)$ appartient à $K_0$.

Afficher

Référence programme : VI-4

$\frac{\partial f}{\partial z_i}=0\Leftrightarrow z_i=x_i$, donc f admet comme seul point critique $x=(x_1,\dots,x_n)$. Or $x$ n'appartient pas à K donc il n'appartient pas à $K_1$ non plus, donc f n'a pas de point critique dans $K_1$. D'autre part si f atteignait son minimum dans $K_1$, cela devrait être un point critique car $K_1$ est ouvert. Or ici ce n'est pas le cas, donc un minimum de f ne peut être atteint que sur le bord de K, c'est à dire sur $K_0$. Comme la positon où est atteint le minimum correspond à p(x), cela veut dire que p(x) se trouve sur $K_0$.

c) Montrer que les coordonnées de $p(x)$ sont positives ou nulles, non toutes nulles.

Afficher

Référence programme : I-3.

Déjà on observe que comme p(x) est dans $K_0$, ses coordonnées vérifient : $\displaystyle\sum_{i=1}^n\alpha_i z_i^2=1$ et donc ne sont pas toutes nulles. D'autre part, on observe que si $z_i<\! 0$, alors $(x_i-z_i)^2\geq(x_i-(-z_i))^2$. Dans ce cas des coordonnées négatives ne permettent pas de minimiser $\Vert x-z\Vert$ (On n'oubliera pas de faire remarquer que si on change le signe de certaines coordonnées d'un élément de K, le nouvel élément est encore dans K).

8. On définit l'ouvert $\Omega$ par : $\Omega=\{(z_1,z_2,\dots,z_n)/\forall i\in[\![1,n]\!],z_i>0\ et\ (z_1,z_2,\dots,z_{n-1},0)\in K_1\}$. Soit $\psi$ et $H$ les fonctions à valeurs réelles définies sur $\Omega$ par : $\displaystyle\psi(z_1,z_2,\dots,z_{n-1})=\sqrt{\frac{1}{\alpha_n}\left(1-\sum_{i=1}^{n-1}\alpha_iz_i^2\right)}$ et $H(z_1,z_2,\dots,z_{n-1})=\sum_{i=1}^{n-1}(x_i-z_i)^2+(x_n-\psi(z_1,z_2,\dots,z_{n-1}))^2$.

On suppose que $(z_1^*,z_2^*,\dots,z_{n-1}^*)$ est un point critique de $H$.

On note $z_n^*=\psi(z_1^*,z_2^*,\dots,z_{n-1}^*)$ et $z^*=(z_1^*,z_2^*,\dots,z_{n-1}^*,z_n^*)$.

a) Montrer que $z_n^*$ est strictement positif et que le vecteur $z^*$ appartient à $K_0$.

Afficher

Référence programme : VI-4

On résoud $\frac{\partial H}{\partial z_i}(z_n^*)=0$, ce qui donne $2(x_i-z^*_i)+2\frac{\partial \psi}{\partial z_i}(x_n-\psi(z^*_1,\dots,z^*_{n-1}))=0$, soit en réorganisant et utilisant les notations données : $z^*_i=x_i+\frac{\partial \psi}{\partial z_i}(x_n-z^*_n)$. Or $\frac{\partial \psi}{\partial z_i}=-\frac{z^*_i}{\psi(z^*_1,\dots,z^*_{n-1})}$, donc on en déduit que $z^*_i=\frac{x_i}{x_n}z^*_{n}$. Maintenant si $z^*_{n}$ était nul, on aurait $z_i=0$ ce qui contredit la définition de $\Omega$. Enfin pour montrer que $z^*$ est dans $K_0$, il suffit de réécrire l'équation $z^*_n=\psi(z^*_1,\dots,z^*_{n-1})$ à l'aide de la définition de $\psi$ et de réorganiser l'équation.

b) On pose : $\lambda=\frac{1}{\alpha_n}\left(\frac{x_n}{z_n^*}-1\right)$. Montrer que pour tout $i$ de $[\![1,n]\!]$, on a : $z_i^*=\frac{x_i}{1+\lambda\alpha_i}$.

Afficher

Partir de l'équation obtenur précédemment $z^*_{i}=\frac{x_i}{x_n}z^*_{n}$.

c) On pose : $\displaystyle\beta=\max_{1\leq i\leq n}\left(\frac{-1}{\alpha_i}\right)$. Montrer que $\lambda>\beta$.

Afficher

Référence programme : I-3.

En réorganisant $z^*_{i}=\frac{x_i}{1+\lambda\alpha_i}$, on montre que $\lambda=\frac{\frac{x_i}{z^*_{i}}-1}{\alpha_i}$. Or on sait que $\frac{x_i}{z_i}>0$, donc pour tout i : $\lambda>-\frac{1}{\alpha_i}$ et l'inégalité suit.

d) Etudier la fonction définie sur $]\beta,+\infty[$ par $\displaystyle y\mapsto\sum_{i=1}^n\frac{\alpha_ix_i^2}{(1+\alpha_iy)^2}$. En déduire l'existence d'un unique réel $\lambda_0$ vérifiant $\displaystyle\sum_{i=1}^n\frac{\alpha_ix_i^2}{(1+\lambda_0\alpha_i)^2}=1$. Montrer que $\lambda_0$ est strictement positif.

Afficher

Référence programme : V-2.

La fonction est strictement décroissante, tend vers 0 à l'infini et tend vers l'infini en $\beta$ donc $\lambda_0$ existe par le théorème des valeurs intermédiaires et il est unique par stricte décroissance de la fonction. La fonction calculée en 0 vaut $\sum_{i=1}^n\alpha_i x_i^2$ qui est strictement plus grand que 1 par hypothèse. Donc toujours par le TVI, $\lambda_0>0$.

Expliciter les coordonnées du vecteur $z^*$ en fonction de $\lambda_0$ et des réels $\alpha_i$ et $x_i$ ($i\in[\![1,n]\!]$).

Afficher

On sait que $z^*$ est dans $K_0$ donc vérifie : $\sum_{i=1}^n\alpha_iz^{*2}_{i}=1$. Or on a vu que $z^*_{i}=\frac{x_i}{1+\lambda\alpha_i}$, donc $\sum_{i=1}^n\alpha_i\frac{x^2_i}{(1+\lambda\alpha_i)^2}=1$. Or par unicité de $\lambda_0$ établie précédemment, on en déduit que $\lambda=\lambda_0$, d'où $z_i^*=\frac{x_i}{1+\lambda_0\alpha_i}$.

9.a) Etablir pour tout $z$ de $K$, l'inégalité : $\langle z-z^*,x-z^*\rangle\leq 0$. En déduire que $z^*=p(x)$.

Afficher

Référence programme : I-3,

En utilisant la formule $z_i^*=\frac{x_i}{1+\lambda_0\alpha_i}$, on trouve : $$\langle z-z^*,x-z^*\rangle=\sum_{i=1}^n\frac{\lambda_0\alpha_i}{(1+\lambda_0\alpha_i)^2}(x_iz_i(1+\lambda_0\alpha_i)-x_i^2).$$ En utilisant la formule $\sum_{i=1}^n\frac{\alpha_ix_i^2}{(1+\lambda_0\alpha_i)^2}=1$, on en déduit que $$\langle z-z^*,x-z^*\rangle=\sum_{i=1}^n\frac{\lambda_0\alpha_i}{1+\lambda_0\alpha_i}x_iz_i-\lambda_0.$$ Puis en utilisant l'inégalité classique $xy\leq\frac{1}{2}(x^2+y^2)$ avec $x=\frac{x_i}{(1+\lambda_0x_i)}$ et $y=z_i$, on en déduit que : $$\langle z-z^*,x-z^*\rangle\leq \frac{1}{2}\sum_{i=1}^n\lambda_0\frac{\alpha_ix_i^2}{(1+\lambda_0\alpha_i)^2}+\frac{1}{2}\sum_{i=1}^n\lambda_0\alpha_iz_i^2-\lambda_0.$$ Or $\sum_{i=1}^n\frac{\alpha_ix_i^2}{(1+\lambda_0\alpha_i)^2}=1$ et comme z est dans K, on a aussi $\sum_{i=1}^n\alpha_iz_i^2\leq 1$, d'où l'on déduit que $$\langle z-z^*,x-z^*\rangle\leq\lambda_0-\lambda_0=0.$$ Enfin, cette inégalité est ce qui permet de caractériser p(x) comme cela été vu dans la partie I, donc $z^*=p(x).$

b) Montrer que le réel $\displaystyle c=\frac{\lambda_0}{2}\left(1+\sum_{i=1}^n\frac{\alpha_ix_i^2}{1+\lambda_0\alpha_i}\right)$ vérifie pour tout $z$ de $K$ : $\langle x-p(x),z\rangle<\!c<\!\langle x-p(x),x\rangle$.

Afficher

Référence programme : I-3.

En utilisant la formule $z_i^*=\frac{x_i}{1+\lambda_0\alpha_i}$, on a $$\langle x-p(x),z\rangle\leq \sum_{i=1}^n\lambda_0\frac{x_i}{1+\lambda_0\alpha_i}x_iz_i.$$ Or $x_iz_i\leq\frac{1}{2}(x_i^2+z_i^2)$, donc : $$\langle x-p(x),z\rangle\leq \frac{\lambda_0}{2} \left( \sum_{i=1}^n\frac{\alpha_i}{1+\lambda_0\alpha_i}x_i^2+\sum_{i=1}^n\frac{\alpha_i}{1+\lambda_0\alpha_i}z_i^2\right).$$ Et comme $\frac{\alpha_i}{1+\lambda_i\alpha_i}\leq \alpha_i$ et le fait que $\sum_{i=1}^n\alpha_iz_i^2\leq 1$, on en déduit l'inégalité de gauche.

Pour l'inégalité de droite, on a : $$\langle x-p(x),x\rangle=\lambda_0\sum_{i=1}^n\frac{\alpha_i}{1+\lambda_0\alpha_i}=\frac{\lambda_0}{2}\left(\sum_{i=1}^n\frac{\alpha_i}{1+\lambda_0\alpha_i}+\sum_{i=1}^n\frac{\alpha_i}{1+\lambda_0\alpha_i}\right).$$ En utilisant le fait que $\frac{1}{1+\lambda_0\alpha_i}\geq\frac{1}{(1+\lambda_0\alpha_i)^2}$, on en déduit que : $$\langle x-p(x),x\rangle\geq\frac{\lambda_0}{2}\left(\sum_{i=1}^n\frac{\alpha_i}{1+\lambda_0\alpha_i}+\sum_{i=1}^n\frac{\alpha_i}{(1+\lambda_0\alpha_i)^2}\right).$$ Puis on conclut en utilisant le fait que $\sum_{i=1}^n\frac{\alpha_i}{(1+\lambda_0\alpha_i)^2}=1$.

Pour afficher le fil des commentaires : Commentaires.


Pour poster un commentaire ou obtenir de l'aide : c'est ici!




Formulaire

L'insertion de formules suit la syntaxe LATEX. Toute formule doit être encadrée par des dollars : $\bf{\$formule\$}$. Par exemple $\bf{\$ u\_n \$}$ sera interprétée comme une formule et donnera $\bf{u_n}$. Voici quelques exemples pour ceux qui ne sont pas habitués :

Contacter l'auteur du site : frederic.millet @ math-sup.fr