Cours et vidéos

Cours en ligne Vidéos classées

Concours corrigés

HECS
HECE

Programme de concours

HECS

Chaîne Youtube


Pour me soutenir



Autour du site

Auteur du site.
Cours particuliers.

Corrigé ESSEC 2013

Le problème comporte quatre parties.

On pose : $E_0=\left\{f\in{\cal C}^0(\mathbb R,\mathbb R),\text{ bornée sur }\mathbb R\right\}$; si $f\in E_0$, on notera $N_0(f)=\sup_{x\in\mathbb R}|f(x)|$.


Partie I. Construction de la fonction arctan.


On définit sous réserve d'existence, la fonction $\arctan:x\in\mathbb R\mapsto\int_0^x\frac{dt}{1+t^2}$.

1) Vérifier que la fonction arctan est bien définie sur $\mathbb R$, impaire, de classe ${\cal C}^{\infty}$ sur $\mathbb R$ et préciser une expression de $\frac{d}{dx}(\arctan)$.

Afficher

$t\mapsto\frac{1}{1+t^2}$ est continue sur $\mathbb R$ donc $\int_0^x\frac{dt}{1+t^2}$ est bien définie et $\arctan$ aussi.

Par changement de variable $s=-t$, on montre que $\int_0^{-x}\frac{1}{1+t^2}dt=-\int_0^x\frac{1}{1+s^2}ds$ ce qui prouve l'imparité de $\arctan$.

$t\mapsto\frac{1}{1+t^2}$ est ${\cal C}^{\infty}$ sur $\mathbb R$ et arctan étant une primitive de cette dernière, arctan est donc aussi ${\cal C}^{\infty}$ sur $\mathbb R$.

arctan étant une primitive de $t\mapsto\frac{1}{1+t^2}$, on a $\forall x\in\mathbb R, \frac{d}{dx}(\arctan)(x)=\frac{1}{1+x^2}$.

2) Montrer que arctan admet une limite finie, notée provisoirement $L$, en $+\infty$ et justifier que arctan est une bijection de $\mathbb R$ sur $]-L,L[$.

Afficher

Comme $\frac{1}{1+t^2}\overset{+\infty}{\sim}\frac{1}{t^2}$, par comparaison avec une intégrale convergente de Riemann, on en déduit que $\int_0^{+\infty}\frac{1}{1+t^2}dt$ converge. Donc arctan admet bien une limite en $+\infty$.

Comme $\forall x\in\mathbb R, \frac{d}{dx}(\arctan)(x)=\frac{1}{1+x^2}>0$, arctan est strictement croissante et comme arctan est continue sur $\mathbb R$, arctan réalise une bijection de $\mathbb R$ sur son image. Du plus comme $\lim_{x\to+\infty}\arctan(x)=L$, par imparité de arctan, $\lim_{x\to-\infty}\arctan(x)=-L$. Par conséquent l'image de arctan est $]-L,L[$ ce qui prouve la bijectivité de arctan de $\mathbb R$ sur $]-L,L[$.

3) Pour tout $x\in \left]-\frac{\pi}{2},\frac{\pi}{2}\right[$, calculer $\arctan[\tan(x)]$, en déduire la valeur de $L$.

Afficher

En dérivant $\arctan[\tan(x)]$, on trouve $(\arctan[\tan(x)])'=1$, par conséquent $\arctan[\tan(x)]=x+c$ où $c$ est une constante. Or $\arctan[\tan(0)]=\arctan(0)=\int_0^0\frac{dt}{1+t^2}=0$, donc $c=0$ et on en déduit que $\arctan[\tan(x)]=x$. Enfin comme $\lim_{x\to\frac{\pi}{2}}\tan(x)=+\infty$, on en déduit que $L=\lim_{x\to+\infty}\arctan(x)=\lim_{x\to\frac{\pi}{2}}\arctan[\tan(x)]=\lim_{x\to\frac{\pi}{2}}x=\frac{\pi}{2}$.

4) Justifier que, pour tout $(x,y)\in\mathbb R^2,\ |\arctan x-\arctan y|\leq |x-y|$.

Afficher

Puisque $|(\arctan(x))'|\leq 1$, l'inégalité suit de l'inégalité des accroissements finis.

5) Montrer que, pour tout $x\in\mathbb R^*_+,\ \arctan x+\arctan\frac{1}{x}=\frac{\pi}{2}$.

Afficher

En dérivant, on observe que $(\arctan x+\arctan\frac{1}{x})'=0$ donc $\arctan x+\arctan\frac{1}{x}$ est une fonction constante sur l'intervalle $\mathbb R^*_+$. Notons $c$ cette constante, on a $\forall x\in\mathbb R^*_+, \arctan x+\arctan\frac{1}{x}=c$. Or d'après 2), on a aussi que $\lim_{x\to 0^+}\arctan x+\arctan\frac{1}{x}=\frac{\pi}{2}$, donc $c=\frac{\pi}{2}$ et le résultat suit.

Si $f\in E_0$, on définit, sous réserve d'existence, $\Phi(f):x\in\mathbb R\mapsto\int_0^{+\infty}\arctan(tx)\frac{f(t)}{1+t^2}dt$.

L'objectif du problème est d'obtenir quelques propriétés de $\Phi(f)$ et de $\Phi$.


Partie II. Premières propriétés de $\Phi(f)$ et de $\Phi$.


6) Vérifier que $E_0$ est un sous-espace vectoriel de ${\cal C}^0(\mathbb R,\mathbb R)$.

Afficher

Soient $f,g\in E_ 0$ alors il existe $M$ et $M'$ tels que $\forall x\in\mathbb R, |f(x)|\leq M$ et $|g(x)|\leq M'$. Soit $\lambda\in\mathbb R$, on a que $$\forall x\in \mathbb R,|\lambda f(x)+g(x)|\leq|\lambda||f(x)|+|g(x)|\leq |\lambda|M+M'.$$ Il suit que $\lambda f+g\in E_0$, donc $E_0$ est un sous espace vectoriel des fonctions réelles définies sur $\mathbb R$.

7) Soit $f\in E_0$, montrer que, pour tout $x\in\mathbb R,\ \int_0^{+\infty}\arctan(tx)\frac{f(t)}{1+t^2}dt$ est absolument convergente.

Afficher

Comme $f$ est bornée, il existe une constante $M>0$ telle que $|f|\leq M$. On observe aussi que $|\arctan|$ est bornée par $\frac{\pi}{2}$. Il suit que $$\left|\arctan(tx)\frac{f(t)}{1+t^2}\right|\leq\frac{\pi}{2}\frac{M}{1+t^2}.$$ Or d'après la question 2), nous savons que $\int_0^{+\infty}\frac{1}{1+t^2}dt=\frac{\pi}{2}$, donc par comparaison on en déduit que l'intégrale converge absolument.

8) Soit $f\in E_0$, montrer que $\Phi(f)$ est bornée et $N_0\left[\Phi(f)\right]\leq\frac{\pi^2}{4}N_0(f)$.

Afficher

On commence par observer par l'inégalité triangulaire que $$\forall x\in\mathbb R,\left|\int_0^{+\infty}\arctan(tx)\frac{f(t)}{1+t^2}dt\right|\leq \int_0^{+\infty}\left|\arctan(tx)\frac{f(t)}{1+t^2}\right|dt.$$ En remarquant que $|f(t)|\leq N_0(f)$ et en majorant comme on l'a fait dans la question 7), on obtient $$\forall x\in\mathbb R,\left|\int_0^{+\infty}\arctan(tx)\frac{f(t)}{1+t^2}dt\right|\leq\frac{\pi^2}{4}N_0(f).$$ L'inégalité précédente étant vraie pour tout $x\in\mathbb R$, le résultat suit.

9) Continuité de $\Phi(f)$ pour $f\in E_0$.

dans cette question, $f$ désigne un élément de $E_0$ et $x$ un réel.

a) Soit $A$ un réel strictement positif et $h\in\mathbb R^*$, vérifier que : $$\left|[\Phi(f)](x+h)-[\Phi(f)](x)\right|\leq N_0(f)\left(\int_0^A\frac{|\arctan(t(x+h))-arctan(tx)|}{1+t^2}dt+\int_A^{+\infty}\frac{|\arctan(t(x+h))-arctan(tx)|}{1+t^2}dt\right).$$

Afficher

Utiliser l'inégalité triangulaire pour les intégrales, puis la relation de Chasles et le fait que $|f|\leq N_0(f)$.

b) En déduire que, pour tout $h\in\mathbb R^*$, pour tout $A>0$, $$\left|[\Phi(f)](x+h)-[\Phi(f)](x)\right|\leq N_0(f)\left(|h|\int_0^A\frac{t}{1+t^2}dt+\pi\int_A^{+\infty}\frac{1}{1+t^2}dt\right).$$

Afficher

Grâce à 4), on observe que : $$|\arctan(t(x+h))-\arctan(tx)|\leq th.$$ On observe aussi que : $$|\arctan(t(x+h))-\arctan(tx)|\leq |\arctan(t(x+h))|+|\arctan(tx)|\leq 2\frac{\pi}{2}=\pi.$$ On peut alors majorer la première intégrale de la question 9)a) grâce à la première inégalité et la seconde intégrale grâce à la seconde inégalité, et le résultat suit.

c) Soit $h\in\mathbb R^*$, en choisissant $A=\frac{1}{|h|}$, établir que : $$\left|[\Phi(f)](x+h)-[\Phi(f)](x)\right|\leq |h|\frac{N_0(f)}{2}\ln\left(1+\frac{1}{h^2}\right)+\pi N_ 0(f)\arctan|h|.$$

Afficher

On observe que : $$\int_0^{1/|h|}\frac{t}{1+t^2}dt=\left[\frac{1}{2}\ln(1+t^2)\right]_0^{1/|h|}=\frac{1}{2}\ln\left(1+\frac{1}{h^2}\right).$$ On observe grâce à Chasles et la question 5) que $$\begin{align} \int_{1/|h|}^{+\infty}\frac{1}{1+t^2}dt &=\int_{0}^{+\infty}\frac{1}{1+t^2}dt-\int_{0}^{1/|h|}\frac{1}{1+t^2}dt\\ &=\frac{\pi}{2}-\arctan\left(\frac{1}{|h|}\right)\\ &=\arctan(|h|)\text{ (d'après 5)} \end{align}.$$ Et le résultat suit en injectant dans la question 9)b).

d) Montrer alors que $\Phi(f)$ est continue sur $\mathbb R$.

Afficher

On observe que : $$|h|\ln\left(1+\frac{1}{h^2}\right)=|h|\ln\left(\frac{1+h^2}{h^2}\right)=|h|\ln(1+h^2)-|h|\ln(h^2).$$ Par croissance comparée on en déduit facilement que $\lim_{h\to 0}|h|\ln\left(1+\frac{1}{h^2}\right)=0$ et donc d'après 9)c) que $\lim_{h\to 0}\left|[\Phi(f)](x+h)-[\Phi(f)](x)\right|=0$ d'où la continuité.

e) En déduire que $\Phi:f\in E_0\mapsto\Phi(f)$ est un endomorphisme de $E_0$.

Afficher

La linéarité de $\Phi$ découle de la linéarité des intégrales. Pour $f\in E_0$, $\Phi(f)$ est bornée d'après 8) et est continue d'après 9)d) donc $\Phi(f)\in E_0$. $\Phi$ est donc bien un endomorphisme.

Pour afficher le fil des commentaires : Commentaires.


Pour poster un commentaire ou obtenir de l'aide : c'est ici!




Formulaire

L'insertion de formules suit la syntaxe LATEX. Toute formule doit être encadrée par des dollars : $\bf{\$formule\$}$. Par exemple $\bf{\$ u\_n \$}$ sera interprétée comme une formule et donnera $\bf{u_n}$. Voici quelques exemples pour ceux qui ne sont pas habitués :

Contacter l'auteur du site : frederic.millet @ math-sup.fr